Votre navigateur est obsolète !

Pour une expériencenet et une sécurité optimale, mettez à jour votre navigateur. Mettre à jour maintenant

×

Benoît Serive

  • Pharmacognosie marine
  • Océanographie
  • Biologie marine
  • Biotechnologie marine

Situation professionnelle

En fin de contrat
En recherche active

Contact

Présentation

Lauréat du Prix de la vocation 2006

Lauréat 2013 Bourse Marie Curie IOF Programme OCEANCHArCoT

Membre du Réseau Francophone de Métabolomique et de Fluxomique

Membre de l'Association Francophone pour l'Enseignement et la Recherche en Pharmacognosie

Membre de l'American Society of Pharmacognosy

Membre de l'Association for the Sciences of Limnology and Oceanography

Reviewer pour les journaux
Marine Drugs et Algal Research

Invité au congrès Végétaux aquatiques : écologie et bénéfices (Porquerolles, octobre 2013)

Conférencier invité au 5ème Congrès International des Biotechnologies
(Valence, Espagne, Juin 2014)


En quelques mots :

Volontaire, passionné et sensible au respect des valeurs humaines, je souhaite mettre mes compétences au service de la recherche de molécules à haute valeur ajoutée issues de la biodiversité marine.


Domaine d'intérêt :

A l'interface entre l'océanographie biologique et la pharmacognosie marine


Superviseurs actuels :

Dr. Stéphane BACH
(CNRS, Roscoff, France)

Prof. Ronald J. QUINN
(Griffith Institute for Drug Discovery, Brisbane, Australie)


Mentor :

Prof. émérite Jean-Michel KORNPROBST
(Université de Nantes)

Portfolios

Description

Étude des pigments de microalgues en océanographie et en biotechnologies au moyen d’un procédé de déréplication CLHP-UV DAD

Depuis les années 1960, les pigments sont reconnus comme un moyen d’étudier la diversité ainsi que la répartition géographique et bathymétrique du phytoplancton en océanographie. Le phytoplancton présente une très grande diversité génétique qui a pour corollaire une diversité tout aussi importante de pigments. Les espèces peuvent être ainsi regroupées en divisions ou classes d’algues selon l’abondance ou non en certains pigments (Jeffrey et al, 2005).

L’étude des pigments présente également un intérêt dans le domaine des biotechnologies. Certains pigments ont une très haute valeur ajoutée de par leur utilisation en tant que marqueur fluorescent en diagnostic clinique, en tant qu’anti-oxydant, en tant que colorant naturel, en pharmacologie ou bien en tant que molécule thérapeutique. Le potentiel de recherche est conséquent et prometteur dans ces voies de valorisation. Des marchés de niches sont encore à développer en exploitant les propriétés biochimiques de ces molécules.

Pour étudier ces pigments, il a été développé une méthode analytique à partir de protocoles existants dans la littérature afin de d’identifier rapidement les molécules connues au sein d’un mélange complexe de molécules organo-solubles. Cette méthode de déréplication s’appuie sur un accès optimisé aux molécules ciblées ainsi que sur l’utilisation d’un couplage chromatographie liquide haute performance – détecteur barrette de diodes. Cette technique sensible requiert la fixation de nombreux paramètres analytiques indispensables à l’utilisation rationnelle de la déréplication dans le cadre de nos travaux.

Date de création
20 oct. 2011